Processus de nettoyage

Cette nouvelle manière de travailler est plus efficace pour faire disparaître la saleté que les méthodes classiques et est également plus facile et plus ergonomique. En outre, la brumisation assure le lavage de l’air: les spores forment des noyaux autour de la poussière fine qui s’écrase ensuite sur le sol via la gravité.

Les bactéries commencent à absorber les composants odorants dès la pulvérisation. Sachant qu’il y a également des crasses insolubles dans l’eau, nettoyer avec de l’eau n’a aucun sens. Dans l’urine, on retrouve par exemple des cristaux d’acide urique. Quand de l’urine rentre en contact avec le sol, vous ne pouvez pas nettoyer ces cristaux via une méthode de nettoyage classique. Car la suite, les bactéries intestinales qui sont présentes partout dans ces cristaux vont transformer l’acide urique en composants ammoniacaux, créant ainsi l’odeur typique des toilettes. Les bactéries BioOrg aiment elles aussi l’acide urique et vont le transformer en nouvelle biomasse, sans laisser derrières elles l’odeur typique des toilettes.

Tout le monde participe au nettoyage des vitres

Plus d’eau, de savon ou d’échelle ne sont nécessaires pour laver les vitres situées à l’intérieur: pulvérisez le spray BioOrg sur le verre et séchez avec un chiffon en microfibre. Le verre reste propre plus longtemps car les bouts de doigts ont beaucoup moins d’adhérence. La fréquence de lavage pour les portes en verre, les fenêtres, les miroirs et les ascenseurs en aluminium ou en acier inoxydable est réduite de moitié.

Les tapis restent propre plus longtemps

Plus d’eau, ni de savon pour entretenir vos tapis. Pulvérisez BioOrg sur un tapis pour éviter que la poussière et les crasses ne collent dessus. La fréquence de nettoyage peut aussi être diminuée de moitié alors que les odeurs gênantes disparaîtront totalement.